Focus

L’orthokératologie en 5 questions

Porter des lentilles la nuit pour corriger votre myopie et vous permettre de mieux voir le jour : voilà ce que permet l’orthokératologie. Alors, comment ça fonctionne ? A qui est destinée cette méthode ? EYESEE mag vous dit tout sur l’orthokératologie.

Qu’est-ce que l’orthokératologie et comment ça fonctionne ?

L’orthokératologie (souvent raccourcie en ortho-K) est une méthode qui consiste à porter des lentilles rigides perméables à l’oxygène pendant la nuit pour bénéficier le lendemain d’une vision parfaite sans lunettes ni lentilles durant toute la journée. Les lentilles ortho-K sont fabriquées sur-mesure, en fonction de la géométrie de l’oeil et de l’anomalie optique à corriger (essentiellement la myopie). La lentille est posée le soir au coucher. Pendant la nuit, la pression des paupières fermées sur lentille agit comme un moule conformateur en modifiant en douceur l’épaisseur de l’épithélium cornéen (la couche qui constitue la surface de la cornée, située juste en dessous du film lacrymal). Certaines zones de l’épithélium sont alors aplaties tandis que d’autres grossissent grâce à l’action différentiée de la lentille. Le lendemain, la courbure de la cornée ainsi corrigée permet d’avoir une vision nette.

lentilles-orthokeratologie-fond-banniere-light

© Unsplash, by Hubble

L’orthokératologie, c’est nouveau ?

En France, l’ortho-K ne se développe que depuis quelques années. En effet, cette pratique souffrait de certains préjugés dus à son histoire, comme le raconte le docteur Phat Eam Lim, ophtalmologue à Hendaye : « L’ortho-K a été imaginée il y a plus de 30 ans. L’idée de départ était de faire porter au patient une lentille très plate, jour et nuit, pour aplatir la cornée. Or la cornée ne se déforme pas. De ce fait, cette technique a été abandonnée ». Quelques années plus tard, les médecins se sont rendu compte que le port d’une lentille avec une géométrie spécifique, calculée, adaptée à ce que l’on souhaitait corriger et que l’on ne porterait que la nuit (lorsque l’oeil ne bouge pas) pourrait permettre de corriger la vue en douceur. « Cette idée s’est avérée juste et les études cliniques démontrèrent qu’il s’agissait d’une solution tout à fait efficace et reproductible » explique l’ophtalmologue.

Est-ce que les lentilles d’ortho-K font mal ?

Même si la lentille ortho-K est plus rigide qu’une lentille souple, cela ne l’empêche pas d’être très confortable, comme le précise le Docteur Lim : « Elle a été spécialement inventée pour que l’on puisse dormir avec, donc oui, c’est une solution confortable. Lorsque l’on ferme les yeux, on ne sent rien ».

lentilles-orthokeratologie-banniere-02

© Unsplash, by Hubble

A qui s’adresse cette méthode ?

Aujourd’hui, les personnes ayant besoin d’une correction visuelle ont plusieurs choix. « Classiquement, elles se tournent vers les lunettes, les lentilles ou la chirurgie. L’orthokératologie est une nouvelle alternative qui présente de nombreux avantages » résume le docteur Lim. « Des patients qui souhaitaient se faire opérer se voient réfutés notamment lorsque la myopie n’est pas stable (chez les jeunes patients) ou que la cornée est trop fine. D’autres patients ne veulent pas passer par la chirurgie, souvent parce que cela fait peur ou parce qu’il s’agit d’une intervention coûteuse. D’autres patients souhaitent aussi pouvoir pratiquer certains sports qui interdisent le port de lunettes ou de lentilles (sports aquatiques, sport de combat…). Pour toutes ces personnes, l’orthokératologie est donc une nouvelle très bonne solution ». Certaines contre-indications existent (antécédents de chirurgie, de maladie immunitaire…) mais comme pour toute méthode de correction visuelle, le mieux est de se renseigner auprès de son ophtalmologiste.

L’orthokératologie est-elle indiquée pour les enfants ?

Oui, l’ortho-K est très intéressante pour les enfants à partir de 8 ans (dès que l’enfant est capable d’accepter des lentilles). Pour les enfants qui pratiquent des sports aquatiques ou de contact, c’est la solution idéale. Sur les jeunes patients, l’ortho-K s’avère particulièrement intéressante pour une toute autre raison : « On a remarqué que pour les enfants myopes le fait de porter des lentilles d’ortho-K permet de freiner l’évolution de la myopie. Le sujet fait l’objet de très nombreuses publications dans le monde dont on attend les conclusions à long terme. » conclut le Docteur Lim.