Culture lunettes

Connaissez-vous toutes les formes de lunettes ?

Certains modèles de lunettes sont devenus célèbres grâce à celles et ceux qui les ont portés. Et même si on pourrait reconnaître ces lunettes entre mille, on ne saurait pas forcément les nommer. Aujourd’hui, EYESEEmag vous offre le petit lexique des formes de lunettes, pour être incollable sur le sujet.

Rondes, ovales, rectangulaires, cat-eye et on en passe. Le choix est très vaste quand il s’agit de lunettes. C’est d’ailleurs en fonction de la forme de votre visage qu’il est préférable de choisir votre paire afin qu’elle vous aille le mieux possible. D’ailleurs, on vous avait déjà proposé un papier pour vous aider à savoir comment bien les choisir (bien-choisir-ses-lunettes). Et aujourd’hui, c’est de leurs formes dont il est question. Comment s’appellent ces modèles ? Quelle est leur histoire ? On vous aide à y voir plus clair.

culture-lunettes-formes-des-lunettes-aviator-banniere

© Tom Cruise

1. Aviator :

Commercialisées dès 1936 sous le nom « Anti-Glare » (anti-reflets), elles deviendront les Aviator un an plus tard. Ce modèle phare de la marque Ray-Ban était à l’origine réservé aux pilotes de l’US Air Force (dès 1933). Elles devaient filtrer au maximum le soleil afin que les yeux des pilotes soient protégés en cas de forte luminosité durant leurs manoeuvres. Les Aviator sont sans conteste l’une des montures les plus connues au monde. Il n’est donc pas surprenant de les retrouver, ici, sur le nez de Tom Cruise dans le film Top Gun, où il joue un jeune prodige du pilotage.

culture-lunettes-formes-des-lunettes-oiel-de-chat-banniere

© Grace Kelly

2. Oeil-de-chat :

La différence entre les Cat-eye (oeil-de-chat) et les Butterfly (papillon) est assez subtile. Comme leurs noms l’indiquent l’une reprendrait la forme de l’oeil d’un chat et l’autre les ailes d’un papillon. Certains utilisent ces deux noms comme des synonymes pour décrire le même modèle mais on peut percevoir une différence rien qu’à vue d’oeil. Les montures oeil-de-chat ont les bords extérieurs pointus et assez arrondis. Ce modèle était d’ailleurs le préféré de Marilyn Monroe et pas que puisqu’on n’a aussi pu l’apercevoir sur Audrey Hepburn ou encore Grace Kelly. Notez que dans les années 50, ce type de forme de lunettes était d’ailleurs très à la mode. On pouvait le retrouver porté par les secrétaires ou les bibliothécaires d’où la vision parfois « clichée » qu’on a de ces lunettes.

culture-lunettes-formes-des-lunettes-ronde-banniere

© John Lennon

3. Ronde :

Si on vous dit lunettes rondes, l’une des images qui peut vous venir à l’éprit est celle de John Lennon et de ses mythiques lunettes. Cette forme de lunettes convient à pratiquement tous les types de visages. Les lunettes rondes ont été les seules à être présentes chez les tous premiers opticiens et elles n’ont depuis jamais quitté les vitrines de ces derniers. L’avantage de ce modèle de lunettes est qu’il épouse à merveille la forme de l’oeil.

culture-lunettes-formes-des-lunettes-rectangle-banniere

© Jackie Kennedy

4. Rectangulaire :

Comme pour toutes les lunettes, celles rectangulaires existent de différentes tailles, couleurs et matériaux. Jackie Kennedy Onassis, connue pour son sens du style et sa classe, porte ici un modèle en forme de rectangle qui a d’ailleurs inspiré Ray Ban. En effet, la marque a lancé une monture, inspirée de la célèbre première dame, qu’elle a tout simplement appelé… Jackie Ohh.

culture-lunettes-formes-des-lunettes-clubmaster-banniere

© Malcolm X

5. Clubmaster :

Les Clubmaster ont aussi été appelées Browline en clin d’oeil à la forme de cette monture dont la partie supérieure ressemble à des sourcils. Avant que Ray Ban (encore !) n’en fasse l’un de ses plus grands succès, c’est un certain Jack Rohrbach qui a lancé ce design en 1947 pour la société Shuron Ltd. Son modèle était complètement customisable puisqu’il était possible de changer le pont, les branches et les fameux « sourcils ». Ce n’est que dans les années 80, que Ray Ban a repris ce célèbre modèle pour créer le sien : les Clubmaster. Et même si le modèle que Malcolm X arborait n’étaient pas des Ray Ban, cette monture est devenue l’une des caractéristiques du célèbre militant politique.

culture-lunettes-formes-des-lunettes-pantos-banniere

© Jennifer Aniston

6. Les Pantos :

Modèle masculin iconique des années 50 et 60, les Pantos sont un grand classique. Elles peuvent être plutôt ronde ou ovale et aplatie sur le dessus. Certains les trouvent vintage et pourtant elles sont on ne peut plus dans l’ère du temps. On vous disait que ce modèle était à l’origine réservé aux hommes mais Jennifer Aniston en est la preuve, ce modèle va aussi très bien à la gente féminine.

culture-lunettes-formes-des-lunettes-wayfarer-banniere

© Jack Nicholson

7. Wayfarer :

Encore un modèle signé Ray Ban qu’on ne présente plus : les Wayfarer. Elles sont commercialisées en 1952 et sont depuis indissociables de l’histoire de la lunetterie. Les Wayfarer ont aussi leur petite histoire puisqu’avant d’être destinées au grand public, elles ont été créées pour l’aéronavale américaine. Les verres étaient conçus pour être neutres afin qu’il n’y ait aucune déformation des couleurs. Acteurs, musiciens, artistes, nombreux sont ceux qui les ont eues sur leur nez. Andy Warhol, Jack Nicholson, Leonardo DiCaprio, Michael Jackson, Rihanna… Bref, la liste est encore très longue !

culture-lunettes-formes-des-lunettes-papillon-banniere

© Marilyn Monroe

8. Papillon :

On vous le disait, elles sont souvent confondues avec les lunettes dont la forme s’apparente à un oeil de chat (cat-eye) et pourtant elles sont différentes. Les Butterfly ou papillon dans l’Hexagone, reproduisent les ailes de cet insecte et sont comme les Cat-eye, apparues dans les années 50 pour le plus grand bonheur des dames. Très extravagantes, elles apportent ce petit plus au visage et donnent l’impression que vos traits sont plus étirés.

culture-lunettes-formes-des-lunettes-coeur-banniere

© Elton John

9. Coeur :

Vous les avez vues dans le film de Stanley Kubrick, Lolita, interprétée par Sue Lyon. Les lunettes en forme de coeur font leur grand retour. Elles s’appellent Loulou chez Yves Saint-Laurent mais vous pouvez aussi les retrouver chez Chloé, Balenciaga et plus récemment chez Gucci avec le modèle Elton John qui coûte la bagatelle de 1000 euros.

culture-lunettes-formes-des-lunettes-ovale-banniere

© Kurt Cobain

10. Ovale :

On n’a pas choisi la monture ovale la plus sobre mais disons que celle-ci est emblématique bien qu’oversize. C’est le chanteur du groupe Nirvana, Kurt Cobain, qui a rendu célèbre ce modèle Série 6558 signé Christian Roth. Si célèbre que la marque a décidé de le rééditer !

culture-lunettes-formes-des-lunettes-carree-banniere

© Audrey Hepburn

11. Carrée :

Last but not least, la forme carrée. Rien de transcendant en soi mais une forme qui ne se démode pas et que vous pouvez retrouver dans chacune des collections eyewear des grandes maisons de Haute couture. Élégantes à souhait, leur taille sera idéale si vous voulez passer incognito ! On peut penser au modèle Manhattan, de Oliver Goldsmith, que portait Audrey Hepburn dans Diamants sur canapé même s’il est très arrondi.