News

Est-ce que porter des lunettes protège du coronavirus ?

Depuis quelques semaines, une rumeur se répand concernant le coronavirus : porter des lunettes de vue ou de soleil agirait comme une protection contre le virus. Qu’en est-il vraiment ?

Sur les réseaux sociaux et les forums, beaucoup semblent penser que porter des lunettes protège du virus. On voit ainsi se multiplier les personnes portant des montures comme si il s’agissait de masques pour les yeux. C’est ce que prétend notamment le NY Post, qui écrit dans un article récent : « Contrairement aux masques faciaux – dont la plupart ne fonctionnent pas – les lunettes peuvent en fait constituer une barrière efficace entre votre corps et le virus mortel. C’est parce que le coronavirus peut se propager par les yeux, disent les experts à The Post. Les lunettes de soleil et les lunettes de vue de tous les jours peuvent servir de bouclier protecteur. “Pour les personnes [qui] portent déjà des lunettes… cela pourrait leur donner une certaine protection”, a déclaré à The Post Robyn Gershon, professeur d’épidémiologie à la School of Global Public Health de l’Université de New York. »

Sauf que le très racoleur NY Post n’est pas un journal réputé des plus sérieux et qu’il n’est pas à l’abri des fake news. En se tournant vers le Journal de Montreal, on trouve des informations qui semblent nettement plus dignes de confiance. La publication cite en effet trois chercheurs spécialisés en santé oculaire qui contredisent la rumeur. Il s’agit de Lyndon Jones, directeur du Centre de formation et de recherche oculaires (CORE) de l’Université de Waterloo (Canada), Philip Morgan, directeur d’Eurolens Research à l’Université de Manchester (Royaume-Uni), et Jason Nichols, professeur à la faculté d’optométrie Birmingham de l’Université d’Alabama (États-Unis). Ces trois professionnels affirment qu’aucun lien n’a été prouvé scientifiquement entre le port de lunettes et une protection contre le COVID-19.

Par contre, ils insistent sur la désinfection nécessaire des lunettes et des verres de contact qui doit s’intensifier par temps de pandémie. Le Centre de formation et de recherche oculaires de l’Université de Waterloo signale dans un communiqué : « Certains virus peuvent survivre sur des surfaces pendant des heures et des jours et se retrouver ensuite sur les doigts et le visage de personnes portant des lunettes. » Ils ajoutent : « Toute personne portant des lentilles de contact ou des lunettes doit absolument laver longuement et soigneusement ses mains avec de l’eau et du savon, puis les sécher avec du papier absorbant non utilisé. »

“Il s’avère qu’en fait, le danger d’une contamination directe est réel mais extrêmement faible. Quelques patients ont été  infectés par la projection de gouttelettes de pflüge (micro postillons projetés par la bouche  lors de la toux ou l’éternuement) le virus  contaminant alors les yeux ou les paupières.  La personne atteinte par ce type de pathologie ne peut donc être contaminée que par un  porteur du virus situé à une distance très proche du visage.” confirme le Dr Xavier Subirana (Ophtalmologiste, conseiller de EYESEEmag).

On comprend bien que dans ces circonstances, une simple paire de lunettes optique ou solaire ne serait pas suffisante pour faire barrière au virus. Seules des lunettes de  protection type professionnelles extrêmement couvrantes, comme en portent les personnels des services de réanimation, peuvent faire une protection efficace.

coronavirus patchwork

©EYESEEmag

Focus sur les opticiens

Rappelons que se laver les mains (au moins toutes les heures) est l’un des «gestes barrières» recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi que le recours à une solution hydroalcoolique (si on n’a pas accès à du savon et de l’eau), éternuer ou tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs jetables, aérer les pièces et éviter tout contact étroit avec les autres. Il faut aussi éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche avec ses mains.

Le gouvernement qui a fermé les commerces non indispensables en France recommande également de ne pas sortir de chez soi sauf urgence ou raison professionnelle. Depuis le samedi 14 mars minuit et jusqu’au 15 avril prochain (minimum), seuls les magasins alimentaires, pharmacies, banques, stations essence, bureaux de tabac et presse seront ouverts. À l’heure où nous écrivons ces lignes, le gouvernement n’a pas encore totalement statué sur l’ouverture de magasins d’optique pendant la période de restriction. En cours de validation, une permanence pourrait être assurée sur la base du volontariat d’un ou plusieurs magasins d’optique  pour assurer les urgences (lunettes cassées, perte, …)

 

Écrit par Violaine Schutz