Tendances

Glasses Chains

Aux oubliettes le cordon à lunettes ringard de mamy et papy qui oubliait bien souvent de joindre l’agréable à l’utile ! Désormais on affiche fièrement son cordon à lunettes comme un bijou ! Cela dit, dans les années 1970, Emmanuelle Khanh avait déjà épinglé avec audace la chaîne à lunettes comme un accessoire de mode à part entière. La célèbre maison continue d’ailleurs à en vendre sur sa eboutique mais elle a aujourd’hui une sérieuse et créative concurrence pour tous les styles et tous les budgets.

glasses-chains-klungsee-banniere

© Klungsee

PETIT TOUR DE MONDE DE LA CHAÎNE À LUNETTES !

Sur Instagram, quelques hashtags rassemblent les adeptes du cordon à lunettes. En suivant #glasseschains, #framechain, #glassescord, #sunnycord, etc., on s’aperçoit rapidement que sur tous les continents, des créateurs inspirés imposent leur vision du cordon à lunettes.

En Thaïlande, Klungsee se revendique « bohochic » et leurs bijoux, dont les chaînes des lunettes, faites à la main, sont un concentré de bonne humeur de toutes les couleurs. Ils osent les pompons, les perles et les coquillages géants, toujours dans des couleurs acidulées. Leurs créations sont en vente sur Pinkoi, le ETSY asiatique.

À Londres, on trouve la marque Frame Chain qui est déjà bien positionnée sur le marché du cordon à lunettes et propose des créations contemporaines pour femmes et pour hommes, fabriquées comme des bijoux précieux, en or, perle ou cristal Swarovski.

© Frame Chain #1

Frame Chain cordon a lunettes

© Frame Chain #2

Frame Chain, chaines de lunettes

© Frame Chain #3

À Amsterdam, le cordon à lunettes prend des couleurs chez Coco Bonito qui jouent volontiers sur des inspirations ethniques et Florine Kemp, une hollandaise installée à Sydney a, quant à elle, créé la marque Sunny Cords. Elle réussit à lier les tendances citadines avec les good vibes de Bondi beach pour des chaînes à porter indifféremment à la ville, comme à la plage.

© Coco Bonito #1

© Coco Bonito #2

#1 COCO BONITO – Pour acheter le modèle de la fille au tee-shirt jaune : www.cocobonito.com/collections/sunnycords/products/beads-sunnycord

#2 COCO BONITO – Pour acheter le modèle de la fille au tee-shirt bleu: www.cocobonito.com/collections/sunnycords/products/peru-sunnycord-1

 

Chainettes pour lunetes sunny cords

© Sunny Cords #1

Sunny Cords, la marque de chaines de lunettes

© Sunny Cords #1

#1 SUNNY CORDS – Pour acheter le modèle porté : sunny-cords.com/collections/all/products/nemo-sunny-cords

#2 SUNNY CORDS – Pour acheter le modèle sur le plateau : sunny-cords.com/collections/all/products/beatit-sunnycords

© Rakas #1

Cordons de lunettes Rakas

© Rakas #2

#1 RAKAS – Pour acheter le modèle de la fille à la robe à fleurs : shoprakas.com/products/camilla-confetti-rakas

#2 RAKAS – Pour acheter le modèle de la fille à la veste en jean : shoprakas.com/products/naomi-rakas

LES SUPER FRENCHIES !

Évidemment toujours sur le qui-vive quand il s’agit de mode, quelques créateurs français tirent joliment les ficelles de cette belle tendance du cordon à lunettes. On trouve par exemple Le petit Cordon et ses tout petits prix ou encore Julie Venezia qui a créé la marque Jaspezia et fabrique à la main, à Lyon, des chaînes de lunettes délicates ainsi que quelques bijoux. Le bijoutier parisien Le Martine, spécialisé bien sûr dans les chaines de lunettes qui propose une collection d’une vingtaine de modèles et pense à toute la famille puisqu’il y en a pour « madame, monsieur et mini ».

Chaines de lunettes Le Martine

© Le Martine #1

Le Martine Cordon à lunettes

© Le Martine #2

#1 LE MARTINE – Lien pour acheter le modèle femme : le-martine.com/boutique/chaines-lunettes/chaine-de-lunettes-en-chips-turquoise/

#2 LE MARTINE – Lien pour acheter le modèle homme : le-martine.com/boutique/chaines-lunettes/cordon-de-lunettes-en-perles-de-bois/

 

Chainette à lunettes Ace Triangle made in france de chez Valrose

© Valrose - Ace Triangle

Chaine à lunettes modèle session de chez Valrose, made in france

© Valrose - Chaine Session

Chaine a lunettes made in france de chez Valrose en ruban et agathes

© Valrose - ruban et agathes

Restons dans le made in France avec l’atelier Valrose, qui fait à la main des accessoires optiques depuis 1993 dans le Vaucluse. Chez Valrose on fabrique des étuis et bien entendu des cordons et des chainettes de lunettes. C’est la talentueuse Laetitia Juestz d’Ynglemare qui dessine et conçoit chaque modèle. Les modèles sont disponibles chez tous les bons opticiens.

Chaines de lunettes So Cool

© So Cool

Cordon a lunettes So Cool

© So Cool

Parmi les créatrices tricolores du cordon à lunettes, il y a également la joyeuse Adeline et sa marque SO COOL, avec des chaînettes made in Pyla, évidemment testées par tous les surfeurs et les surfeuses de la dune.

Chaine de lunettes Zoi

© Zoï

Cordon a lunetes Zoi

© Zoï

Chainettes pour lunettes Zoi

© Zoï

FOCUS ON ZOÏ

Alors qu’elle perd, à la plage, ses lunettes de soleil pour la douze millièmes fois, Tatiana K. Scialom, déjà entrepreneuse dans la mode, décide de s’aventurer dans un nouveau challenge et de rendre au cordon à lunettes désuètes de nos grands-mères, ses lettres de noblesse ! Cela tombe d’autant mieux que la passion inassouvie de Tatiana, ce sont les pierres précieuses. Elle se lance donc dans l’artisanat et créée elle-même dans son atelier parisien, depuis mai 2018, des « bijoux de lunettes » avec des pierres semi-précieuses, et met en valeur, non seulement leur atout esthétique mais également leurs vertus thérapeutiques. Les « Zoï », un mot qui veut dire « vie » en grec (Tatiana est franco-grecque), ont donc chacune des priorités protectrices différentes selon les pierres qui les composent comme le quartz rose, quartz fumé, labradorite, pierre de lune, tourmaline, rubis, perles de culture, etc.

Assez naturellement, les clientes sont d’ailleurs souvent attirées sans le savoir, par les pierres dont elles ont besoin. En outre, les vertus thérapeutiques de ces pierres sont décuplées du fait qu’elles sont portées près des oreilles et des yeux. Le succès est quasiment immédiat ! Les Zoï sont un produit addictif et sont déjà vendus au Printemps à Paris, chez Harrods à Londres, chez Marc Le Bihan à Saint-Tropez, mais aussi à Bonifacio, Porto et en ligne sur zoi-paris.com.

LA TENDANCE DES CHAÎNES TAILLE MAXI !

Inspirée des chaînes de lunettes d’Emmanuelle Khanh des années 1970, Balenciaga avait fait un clin d’œil à la tendance des maxi-chaînes lors de son défilé automne-hiver 2016/17. Pour celles et ceux qui oseront, on en trouve aussi sur les boutiques ETSY de la marque barcelonaise KADENAS et de la marque athénienne AN_IF IN CHAINS, à partir de 25€ environ.

KADENAS – Pour acheter ce modèle : www.etsy.com/fr/listing/667547702/le-enlazar-noir-chaine-de-lunettes?ref=shop_home_active_1

kadenas-banniere-texte

© Kadenas

© An if in chains

© An if in chains

COUP DE CŒUR DE LA RÉDACTION… Dans cette tendance de la maxi-chaîne, on retrouve la marque londonienne ORRIS, qui a lancé une première collection de chaînes et colliers pour lunettes baptisée : « Not an ordinary glasses chain ».

Orris propose donc des chaînes classiques (les « Smiley glasses chains »), à accrocher tout simplement aux branches de nos lunettes préférées mais aussi des colliers pour lunettes (les « Original D Necklaces »), toujours avec une taille de chaînons oversize, et une « boucle » un peu plus grande au centre pour y glisser une branche de lunettes fermées afin de les arborer en pendentif lorsqu’on ne les porte pas.

Chaine de lunettes Orris

© Orris #1

© Orris #2

#1 ORRIS – Pour acheter le collier à lunettes (à gauche) : www.orris.co.uk/products/original-d-glasses-necklace-pearl-white

#2 ORRIS – Pour acheter la chaîne à lunettes : www.orris.co.uk/products/smiley-glasses-chain-burgundy